lundi , 10 avril 2017
Breaking News
Home / Actualités / Pourquoi le son de l’eau qui coule nous donne envie de pisser

Pourquoi le son de l’eau qui coule nous donne envie de pisser

Étant donné que j’ai à peu près le même métabolisme qu’un cheval de course sous amphétamines, j’ai envie de pisser, disons, tout le temps. Fort heureusement, je n’ai encore jamais eu d’accident, mais en général je m’arrange quand même pour organiser toutes mes activités en extérieur à proximité d’une cabine de toilettes publiques.

Je me souviens qu’une fois, j’étais au parc national de Yosemite, en train d’admirer une superbe cascade, quand le son de l’eau s’écoulant par milliers de litres m’a soudainement envoyée courir derrière un arbre pour me soulager en urgence. Le fait de ressentir l’envie de se soulager lorsqu’on entend de l’eau couler n’est pas bizarre en soi. La plupart des gens connaissent cette sensation, ce qui signifie qu’il y a certainement une explication scientifique.

Remercions donc nos amis de SciShow, qui tentent de nous expliquer cette étrange connexion dans leur dernière vidéo.

L’hypothèse dominante, d’après les psychologues et les urologues, est fondée sur un principe dont vous avez sans doute entendu parler au lycée : le conditionnement classique, c’est-à-dire l’expérience célèbre menée par le psychologue russe Ivan Pavlov avec ses chiens.

Le conditionnement classique est une théorie de l’apprentissage basée sur les réactions automatiques de l’organisme, expliquant pourquoi certains animaux (y compris nous-mêmes) réagissent à certains stimuli de manière manifestement inconsciente.

Dans l’exemple le plus classique, donc, les chiens de Pavlov se mettaient naturellement à saliver dès lors qu’ils se trouvaient en présence de nourriture. Sachant cela, le psychologue commença à faire sonner une cloche à chaque fois qu’il nourrissait ses chiens. Au fil du temps, les chiens associèrent le son de la cloche aux repas. Et finalement, il suffit de faire sonner la cloche pour qu’ils se mettent à baver abondamment, même en l’absence de nourriture. Tout cela est contrôlé ce qu’on appelle le système nerveux autonome.

 

De la même manière, en ce qui concerne le son de l’eau qui coule et notre soudaine envie d’uriner, la théorie veut que nous ayons tout simplement été conditionné à donner une réponse spécifique à un certain stimulus. Pisser produit à peu près le même son que l’eau qui coule, ce qui fait qu’un simple robinet qui goutte peut nous rappeler que notre vessie est pleine, alors que nous l’avions ignoré jusqu’ici. Certains réflexes sont innés et profondément ancrés dans notre cerveau, comme par exemple le fait de se rattraper lorsque nous tombons ; d’autres sont appris par répétition.

Étonnamment, il n’existe pas beaucoup d’études scientifiques sur le rôle que joue le conditionnement classique dans cette histoire d’envie de pisser. Mais les parents qui tentent d’éduquer leurs jeunes enfants à aller au pot et les patients qui souffrent du syndrome de la « vessie timide » sont souvent encouragés à ouvrir un robinet pour faire accélérer les choses. Selon SciShow, une simple photo d’eau qui coule peut suffire à nous diriger immédiatement vers les toilettes les plus proches.

Si l’explication à ce phénomène est vraiment pavlovienne, cela signifie que l’on pourrait aussi théoriquement désensibiliser notre cerveau au son de l’eau. En ayant recours à la thérapie cognitivo-comportementale, un individu pourrait se contre-conditionner pour remplacer une réaction indésirable (uriner) par une autre plus agréable. Ce genre de technique est souvent utilisé pour modifier le comportement des chiens, même si ça n’a jamais marché avec le mien.

Autrement dit, si vous avez peur que le moindre ruisseau vous mette dans une situation inconfortable, vous avez peut-être moyen d’y remédier. Et sinon, vous pouvez toujours prendre 3 minutes pour passer aux toilettes avant de partir de chez vous.

Source motherboard.vice.com

Étant donné que j’ai à peu près le même métabolisme qu’un cheval de course sous amphétamines, j’ai envie de pisser, disons, tout le temps. Fort heureusement, je n’ai encore jamais eu d’accident, mais en général je m’arrange quand même pour organiser toutes mes activités en extérieur à proximité d’une cabine de toilettes publiques. Je me souviens qu’une fois, j’étais au parc national de Yosemite, en train d’admirer une superbe cascade, quand le son de l’eau s’écoulant par milliers de litres m’a soudainement envoyée courir derrière un arbre pour me soulager en urgence. Le fait de ressentir l’envie de se soulager…

User Rating: Be the first one !

About La Direction

Check Also

banane_cafe_solu

Pourquoi vous devriez garder les peaux de vos bananes et le marc de cafe

Vous pouvez crée un fertilisant naturel pour donner un coup de pousse à vos plantes, …

Verre vernis

Elle plonge un doigt dans la boisson qu’on vient de lui apporter. Quand son vernis change de couleur, elle appelle immédiatement la police.

Dans les soirées vous pouvez être exposé à plusieurs sortes de drogues et produits chimiques …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *